Dans le n° 75 - Décembre 2013

Par Hamama BOURABAA, Pierre KARAM et Eric-Alban GIROUX

Directrice adjointe au CHI Aulnay Sous Bois

Directeur de la société PKCS à Paris et producteur des analyses PMSI

Directeur adjoint au CH Argenteuil


Mots clés associés : T2A

Qui fait quoi dans les établissements MCO d'Ile de France ?

Le système de santé français est l'un des modèles le plus envié au monde. Il garantit encore trois principes majeurs qui sont :

1 - l'égalité d'accès aux soins pour tous ;

2 - la permanence des soins (accessibilité géographique et financière) ;

3 - la continuité de la prise en charge (soins assurés sur la durée)

Ces dernières décennies, le déficit public a obligé les responsables politiques à rechercher le meilleur modèle qui pourrait rationaliser les dépenses. Dès lors, une " saine émulation " a été imposée aux Etablissements Publics de Santé (EPS) et Etablissements de santé privé d'intérêt collectif (ESPIC) (ex-Dotation Globale ci-après dénommés EPS) et aux établissements de santé privés à but lucratif (ex- Objectif Quantifié National ci-après dénommés Cliniques).

Mais nos deux modèles sanitaires français sont-ils comparables ? Ont-ils la même activité ? Les mêmes patients ? Les mêmes finalités ? La tarification à l'activité est-elle "exploitée" de la même manière ?



pic-login Identifiez-vous
Login :  
Mot de passe : OK
OU
pic-login Abonnez-vous
Offre d'essai 1 mois
S'abonner


Articles liés


recevoir la newsletter

s'inscrire à la Newsletter