La lettre des décideurs économiques et financiers des hôpitaux

MARCHÉS FINANCIERS

Les perspectives de taux d'intérêt 2018

 

Olivier BILLOT et Anthony ARMAND

Analystes, ANALIS FINANCE


Marchés financiers

La politique et le mode de communication des banques centrales est très regardée actuellement

La première grande surprise de l'année est venue des " minutes " de la réunion de la BCE de décembre. Le compte rendu décrit une activité dynamique et suggère que les perspectives restent bonnes dans la Zone Euro. Mais surtout il évoque une possible évolution de la communication de la Banque centrale. Un changement qui serait " graduel " au cours des prochaines réunions de la BCE. Ces propos ont été interprétés par les analystes comme un signal d'inflexion prochaine de la politique monétaire. Pour rappel, la BCE achète désormais 30 milliards d'euros de titres par mois dans le cadre du programme mensuel d'achats d'actifs jusqu'en septembre au moins. Si la BCE s'est engagée à ne pas modifier ses taux directeurs avant la fin de ce programme, la communication relative à la future trajectoire des taux d'intérêt devrait prendre de l'importance. En conséquence, les rendements des emprunts d'Etat ont progressé : le taux à 10 ans de l'Etat allemand a franchi la barre de 0,60% pour la première fois depuis juillet, tandis que l'OAT française a atteint son taux le plus élevé depuis octobre à 0,87%. En parallèle, l'euro a dépassé 1,22 dollar, niveau inédit depuis fin 2014, soutenu également par l'accord politique en Allemagne.

En conclusion, le rythme de sortie des banques centrales de leurs politiques monétaires accommodantes reste déterminant dans les arbitrages entre les marchés financiers. La BCE a évoqué la nécessité de faire évoluer ses outils avec l'accélération de la croissance économique. Elle veut toutefois demeurer très prudente dans son approche afin de ne pas détériorer les conditions financières et compromettre le retour de l'inflation vers la cible de 2%. Au regard de la hausse, depuis un mois, de l'euro et des taux, elle devrait patienter jusqu'au 2ème trimestre avant d'ajuster sa communication. Ainsi, elle continuera de s'inscrire dans le mouvement mondial de sortie graduelle des banques centrales mené par la Fed, qui pour sa part, poursuivra la remontée de ses taux en lien avec la remontée de l'inflation. La probabilité que la Réserve fédérale américaine augmente ses taux directeurs en mars est désormais estimée à 88%.

Une croissance économique mondiale forte

Les voyants sont au vert pour l'économie mondiale alors que les signaux positifs s'accumulent. Les données témoignent d'une fin d'année 2017 excellente et les indicateurs avancés présagent une poursuite de cette dynamique en 2018. Aux Etats-Unis, la production industrielle accélère, épuisant les capacités disponibles et renforçant le besoin d'investissement. Selon le Beige Book, les entreprises sont contraintes d'accroître les rémunérations mais ne répercutent encore que modérément les hausses de coûts sur leurs clients. Le phénomène devrait gagner en puissance au cours de l'année poussant la Fed à poursuivre son resserrement monétaire. Des perspectives de croissance favorables, et la lenteur des banques centrales à se retirer, apportent un soutien puissant aux indices actions qui demeurent dans une dynamique haussière.

En parallèle, le dynamisme économique ne cesse également de surprendre en zone euro.

Le Fonds Monétaire International révise également à la hausse sa prévision de croissance de l'économie mondiale, qui devrait ainsi progresser de 3,9%, tant en 2018 que l'an prochain. Il met en avant " la dynamique générale de la croissance " et les baisses d'impôts aux États-Unis.

Les perspectives de taux 2018

Au vu du contexte économique, les analystes s'attendent désormais à ce que les taux longs engagent cette année leur ascension, bien qu'à un rythme modéré.

Selon les analystes, cette hausse des taux longs pourrait être comprise entre 20 et 40 points de base sur les 6 prochains mois de l'année pour un taux de swap 10 ans (équivalent taux fixe 20 ans amortissable).

Projection des taux longs

Taux de swap CMS 10 ans (équivalent taux fixe 20 ans amortissable) :

Historique de 2015 à 2017 et projection sur 2018 et 2019


Pour ce qui concerne les taux courts (inférieur à 12 mois), la tendance est également haussière, mais le rythme de hausse dépendra de l'analyse des discours des banques centrales et des décisions de hausse des taux directeurs.

Projection des taux courts

Euribor 6 mois : Historique de 2015 à 2017 et projection sur 2018 et 2019

 

Newsletter de Finances Hospitalières

Inscrivez-vous et soyez informé de nos nouvelles parutions et de l'actualité de notre site