Dans le n° 105 - Septembre 2016

Par Jean GUICHETEAU

Directeur de la Performance

(Finances, Qualité, SIH)

Centre Hospitalier de Valencienne

Lean management et finances hospitalières

Productivité : le mot est lâché. Durant le salon HIT, la DGOS publiait un communiqué1 affirmant que les hôpitaux avaient atteints en 2015 une " productivité sans précédent ". Néanmoins, on constate que les déficits continuent à perdurer et même à s'accroître de 380 M€ en 2014 à 590 M€ en 2015. Sans amélioration durable des résultats, la marge brute d'exploitation, qui conditionne le développement du secteur sera menacée à terme et ne pourra en tout cas pas atteindre l'objectif cible d'un taux de 8%, hors aides à l'investissement ou pas.

On voit bien par ailleurs que les gains futurs de productivité deviendront de plus en plus difficiles à obtenir sans une transformation profonde du mode de fonctionnement des établissements, le système actuel, qui date de 1959 (réforme DEBRE), ayant atteint ses limites, par rafistolages successifs. Une première réponse est apportée avec la mutualisation et la restructuration territoriale dans le cadre du GHT en supprimant les doublons, facilitant les coopérations et fluidifiant le parcours patient.

Une deuxième réponse consisterait à adapter au milieu hospitalier les principes de gestion qui ont fait leurs preuves dans le monde industriel et notamment le " Lean management " mis en oeuvre il y a 40 ans par TOYOTA. Voyons en quoi cela consiste et quel gain effectif supplémentaire cette démarche est susceptible d'apporter



pic-login Identifiez-vous
Login :  
Mot de passe : OK
OU
pic-login Abonnez-vous
Offre d'essai 1 mois
S'abonner


recevoir la newsletter

s'inscrire à la Newsletter